Soutien au maintien d’un baccalauréat avec majeures Mathématiques/Sciences de l’Ingénieur dans la future réforme du lycée (2018)​​

0

« J’ai conscience que la technologie sera au cœur de notre avenir. C’est pourquoi, je souhaite qu’un  baccalauréat Mathématiques/Sciences de l’Ingénieur (actuel bac S-SI) soit maintenu dans la réforme du lycée 2018 afin de permettre aux meilleurs élèves scientifiques, futurs managers, décideurs et décideuses, de disposer d’un bagage technologique suffisant pour appréhender les évolutions du monde de demain. » (*)

Soutien au maintien d'un baccalauréat avec majeures Mathématiques/Sciences de l'Ingénieur dans la future réforme du lycée (2018)​​

  

Adressée au Premier Ministre Edouard Philippe​ et ​au Ministre de l'éducation nationale​ ​Jean-Michel Blanquer​

Madame, Monsieur,
La réforme du lycée 2018 prévoit une suppression des séries (S, ES, L, …), les élèves, en cycle terminal (classes de première et de terminale), devront choisir un couple de disciplines majeures.

Pour se donner la possibilité de poursuivre dans les formations les plus prestigieuses, les meilleures lycéennes (plus nombreuses) et lycéens iront naturellement dans les combinaisons intégrant les filières où les mathématiques sont une majeure dont aucune ne propose Sciences de l’Ingénieur.

Cette orientation dans les choix de formation ira dans le sens :
- des besoins de talents de l’industrie du futur ;
- des besoins de talents de l’innovation technologique pour nourrir la French Tech ;
- des besoins de mixité et de talents féminins dans les secteurs de l’ingénierie scientifique, technologique et numérique ; (98% des bacheliers S-SI poursuivent après le bac dans des formations diplômantes dans ces secteurs d’activité en pleine croissance) ;
- du souhait de deux tiers des élèves en filière scientifique de voir les applications scientifiques et technologiques des enseignements. (article du
30/01/2017 :selon-les- lyceens-les- filieres-scientifiques- sont-interessantes- mais- difficiles-et- trop-abstraites) ;
- du combat contre les préjugés et notamment celui qui veut que les sciences associées aux technologies soient pour les élèves mauvais en abstraction ;

Les professeurs de Sciences de l’Ingénieur ont besoin de votre soutien, vous, citoyens, ingénieurs, chercheurs, politiques, particuliers, parents, industriels, chefs d’entreprises, entrepreneurs, directeurs des grandes écoles, contribuables afin que le Ministre de l’Education Nationale et le premier Ministre prennent des arbitrages dans la réforme du lycée 2018 pour répondre aux besoins d’un pays moderne, dynamique et innovant dans l’intérêt du plus grand nombre.

« J’ai conscience que la technologie sera au cœur de notre avenir. C’est pourquoi, je souhaite qu’un baccalauréat Mathématiques/Sciences de l’Ingénieur (ancien bac E, actuel bac S-SI) soit maintenu dans la réforme du lycée 2018 afin de permettre aux meilleurs élèves scientifiques, futurs managers, décideurs et décideuses, de disposer d’un bagage technologique suffisant pour appréhender les évolutions du monde de demain. »
(*) http://etudiant.lefigaro.fr/article/selon-les-lyceens-les-filieres-scientifiques-sont-interessantes-mais-difficiles-et-trop-abstraites-_e3fa9b58-e6cc-11e6-949d-97e4c61b01f7/

[your signature]

Partager cette pétition.

   

Télécharger le flyer en version imprimable en cliquant ici.

La réforme du lycée 2018 prévoit une suppression des séries (S, ES, L, …), les élèves, en cycle terminal (classes de première et de terminale), devront choisir un couple de disciplines majeures.Madame, Monsieur,

Pour se donner la possibilité de poursuivre dans les formations les plus prestigieuses, les meilleures lycéennes (plus nombreuses) et lycéens iront naturellement dans les combinaisons intégrant les filières où les mathématiques sont une majeure dont aucune ne propose Sciences de l’Ingénieur.

Cette orientation dans les choix de formation ira dans le sens :

  • des besoins de talents de l’industrie du futur ;
  • des besoins de talents de l’innovation technologique pour nourrir la French Tech ;
  • des besoins de mixité et de talents féminins dans les secteurs de l’ingénierie scientifique, technologique et numérique ; (98% des bacheliers S-SI poursuivent après le bac dans des formations diplômantes dans ces secteurs d’activité en pleine croissance) ;
  • du souhait de deux tiers des élèves en filière scientifique de voir les applications scientifiques et technologiques des enseignements. (article du 30/01/2017 :selon-les-lyceens-les-filieres-scientifiques-sont-interessantes-mais-difficiles-et-trop-abstraites) ;
  • du combat contre les préjugés et notamment celui qui veut que les sciences associées aux technologies soient pour les élèves mauvais en abstraction ;

Les professeurs de Sciences de l’Ingénieur ont besoin de votre soutien, vous, citoyens, ingénieurs, chercheurs, politiques, particuliers, parents, industriels, chefs d’entreprises, entrepreneurs, directeurs des grandes écoles, contribuables afin que le Ministre de l’Education Nationale et le premier Ministre prennent des arbitrages dans la réforme du lycée 2018 pour répondre aux besoins d’un pays moderne, dynamique et innovant dans l’intérêt du plus grand nombre.

« J’ai conscience que la technologie sera au cœur de notre avenir. C’est pourquoi, je souhaite qu’un baccalauréat Mathématiques/Sciences de l’Ingénieur (actuel bac S-SI) soit maintenu dans la réforme du lycée 2018 afin de permettre aux meilleurs élèves scientifiques, futurs managers, décideurs et décideuses, de disposer d’un bagage technologique suffisant pour appréhender les évolutions du monde de demain. » (*)

(*) http://etudiant.lefigaro.fr/article/selon-les-lyceens-les-filieres-scientifiques-sont-interessantes-mais-difficiles-et-trop-abstraites-_e3fa9b58-e6cc-11e6-949d-97e4c61b01f7/

petition

Partager.

Les commentaires sont fermés