SI & Informatique

Qu’est-ce qu’être ingénieur-e ?

C’est imaginer, c’est innover, c’est concevoir des solutions, des produits et des services, adaptés aux besoins et aux enjeux du monde d’aujourd’hui et à venir.
Sans ingénieur-e, pas de smartphone ni de wifi, pas d’avion ou de TGV, ni d’énergie renouvelable !

L’ingénieur-e est partout ; il ou elle accompagne le progrès  à grande vitesse et les réponses aux enjeux essentiels tels que : l’accès à l’eau, à l’énergie, à la santé, au transport…partout dans le monde.

700 000 ingénieur-e-s en France exercent  une grande diversité de métiers : ingénieur-e-recherche et développement, ingénieur-e- d’études, ingénieur-e d’essais, ingénieur-e matériaux, ingénieur-e conception, ingénieur-e méthodes, ingénieur-e structure…

En choisissant d’exercer le métier d’ingénieur-e, les élèves s’ouvrent à des perspectives de carrières passionnantes, nombreuses et variées,  rémunératrices, et ouvertes à tous les secteurs d’activités : aéronautique, automobile, énergie,  numérique, pharmaceutique,…

Aujourd’hui, l’ingénieur-e est aussi un manager, il ou elle maîtrise l’anglais et fait preuve de polyvalence et d’adaptation dans un contexte devenu international.

Les Sciences de l’Ingénieur et l’Informatique : qu’est-ce que c’est ?

Les Sciences de l’Ingénieur et de l’Informatique préparent aux métiers d’ingénieur-e.

Les sciences de l’ingénieur représentent une discipline d’enseignement abordant avec méthode et rigueur les problématiques de l’ingénieur.  En s’appuyant sur les sciences, les technologies, l’expérimentation et la simulation, elles permettent d’imaginer des solutions innovantes.

Son enseignement s’appuie sur les mathématiques, l’informatique, les sciences physiques, les sciences du vivant, …  Il se base sur une pédagogie innovante, qui permet de donner du sens aux différentes sciences.

Quant à l’informatique, qui fait partie des sciences du numérique, elle permet de comprendre le monde du numérique qui nous entoure. Son enseignement s’appuie sur l’analyse et la conception des architectures matérielle et logicielle des ordinateurs, sur la programmation d’algorithmes et sur la simulation numérique. L’enseignement de l’informatique comporte de  nombreux travaux pratiques et de la pédagogie par projet, ce qui permet de mettre concrètement en œuvre les solutions numériques imaginées pour répondre à un besoin.

 

Les Sciences de l’Ingénieur et l’informatique en Classes Préparatoires

Intégrées aux cursus de formation des Classes Préparatoires Scientifiques et Technologiques à la demande des Grandes Ecoles d’Ingénieurs depuis 1995, les Sciences de l’Ingénieur permettent aux étudiants de CPGE de développer les compétences pour aborder avec méthode et rigueur l’analyse et la conception des systèmes complexes industriels.
Cet enseignement est dispensé dans toutes les Ecoles d’Ingénieurs, dans la continuité de ce qui est fait en classes préparatoires. Les élèves du lycée peuvent également commencer à l’étudier de la seconde à la terminale, dans une filière du Baccalauréat Général Scientifique.

Quant à l’informatique, c’est un enseignement qui  permet d’étudier le fonctionnement des ordinateurs, et d’explorer le monde du numérique. Programmer des algorithmes, imaginer et concevoir des logiciels, mettre en place des réseaux, piloter des systèmes et mettre en place de l’intelligence artificielle… les professeurs de l’UPSTI  enseignent cela.

La filière scientifique et technologique des Classes Préparatoires

Ouvertes aux bacheliers S et STI2D et aux étudiants de BTS et d’IUT, les Classes Préparatoires Scientifiques et Technologiques dispensent une formation intégrant une compréhension approfondie des disciplines enseignées, une préparation initiale au métier d’ingénieur et des initiations à des démarches de recherche.

Elles forment chaque année plus de 50 000 étudiants à de grandes compétences scientifiques et technologiques, en les préparant notamment aux concours des Grandes Ecoles Scientifiques.